Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 19:50

H2G2 est une série de romans de sciences-fiction écrits par Douglas Adams. Le premier livre a été adapté en film et est une grande référence pour les geeks déjantés =).

http://repertoirescience-fiction.pagesperso-orange.fr/images/imagesdelivres/leslivres/auteurs_a/adams_douglas/h2g2_tome1_foliosf_utilise.jpg

résumé du livre :

Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d'autoroute; que la Terre va être détruite d'ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d'une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse et s'apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ?

Pas de panique !

Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleurs Guide du voyageur galactique pour l'accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

http://www.digital-eel.com/blog/images/babel1.jpg

mon avis :

Après avoir vu le film, je n'avais qu'une envie : lire le livre pour connaître la véritable histoire (ne faisant pas confiance aux adaptations). Je n'ai pas été déçue dans l'univers farfelu inventé par Douglas Adams. Un style décalé, d'incroyables coïncidences et du suspens pas du tout insoutenable, voilà ce que reserve H2G2, un pur plaisir à lire.

 

L'auteur aime jouer avec les coïncidences dûes principalement au "générateur d'improbabilité". Comme dit plus haut, le style d'écriture est assez originale. On sent le flegme et l'humour particulier Britannique avec du délire en tout moment, style Monty Python. Ceci dit, si j'adore cet humour décalé, quelqu'un qui aime lire des livres sérieux ou qui ont du mal avec le "trop de délire" n'y trouverons aucun plaisir. Pour les autres, qui aiment ce délire, c'est une grande partie de plaisir ponctuée d'éclats de rire à tout moment. 

 

Pour entrer un peu plus dans l'histoire (vu que j'y entre au 3ème paragraphe je sens que cette critique va être longue), commençons par les différents personnages. Pour les présenter un peu : Arthur Dent, terrien qui se retrouve dans l'espace grâce à son meilleur ami qui l'aide à s'échapper avant que la Terre soit détruite, Ford, meilleur ami d'Arthur qui est resté 15 ans sur Terre mais originaire d'une autre planète, Zaphod Beeblebrox président de la galaxi possédent 2 têtes et 3 bras et au passage cousin de Ford et enfin Trillian, Terrienne aussi qui a rejoint Zaphod dans ses expeditions, on n'en sait pas plus. 

Je ne sais pas trop quoi penser de Zaphod, c'est un personnage complétement cinglé et on ne sait pas si il est complètement con ou extrêmement intelligent, c'est assez perturbant. 

Pour Arthur, il est complètement perdu et un peu lent à la détente, mais bon c'est assez normal pour quelqu'un qui se retrouve sans maison, sans planète dans l'immensité de l'espace.

Ford me fait rire, il est décalé et trouve quasiment tout normal, limite il parait étonné quand Arthur ne comprend pas.

Trillian est gentille et parait être la seule personne censée de ce groupe.

Et j'oubliais dans ma présentation, Marvin le robot maniaco-depressif super intelligent qui les accompagne partout. J'adore ce robot même si il est extremement déprimant.

 

AH je vous avais bien dit que cette critique serait longue ! Donc continuons dans l'histoire, contrairement au film où je ne comprenais pas toujours pourquoi ils faisaient certaines choses, dans le livre tout est expliqué, notamment par des articles du voyageur galactique et des flash-back (ainsi que des anecdotes sans grand rapport) bien qu'on ne comprenne pas toujours directement quel est le rapport. 

 

En bref, je vais lire le tome 2 d'ici peu de temps et j'espere que ce sera toujours aussi déjanté. 

http://spacegeek.fr/wp-content/uploads/2011/08/don__t_panic.jpg

une citation :

Zaphod Beeblebrox avait quitté le petit spatioport de l'île de Pâques (ce nom est une coïncidence sans aucune signification : en langalactik, Pâques signifie "petit, plat et brun clair") en direction de l'île du Coeur-en-or qui par une autre coïncidence sans plus de signification se trouvait s'appeler France.

Notons que l'un des effets secondaires du projet Coeur-en-or avait été d'induire tout un tas de coïncidences sans signification.

Partager cet article

Repost 0
Published by lalynx - dans science-fiction
commenter cet article

commentaires

lalynx

Livres en cours

Livre en cours      

/

Jeu en cours 

Eternal Sonata

Série en cours

Fringe

voir tous les livres de la PAL en cliquant ici

Sites littéraires