Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 10:48

Il était une fois, une très belle jeune fille qui venait d'emménager avec son père dans une ville belge appelée Charleroi. Elle s'appelait Belle, et portait très bien son nom car sa beauté était sans pareil. Elle aimait à arpenter les rues en écoutant la cacophonie de la ville. Venant de la campagne, elle n'appréciait que très peu les villes mais aimait observer la vie urbaine. C'était, pour elle, comme l'histoire d'un tas de gens qui se déployait devant elle. Quelle était la vie, le passé de chacun d'eux ? Belle passait beaucoup de son temps à la librairie pour acheter des livres. La plupart des personnes qui la voyaient passer la trouvait étrange. Certes elle était d'une beauté étincelante mais elle ne sortais jamais en boîte, ne fumait pas, ne buvait pas et le plus étonnant, elle lisait ! Comme dans la ville peu de personnes lisaient des livres d'un bout à l'autre, la libraire n'en possédait que très peu et les seules personnes qui se baladaient dans la bibliothèque y allait dans le seul but de faire quelques ébats entre les rayons.

 

Alors qu'elle allait boire un thé dans un bar tout en lisant un gros volume, un jeune homme l'observait. C'était un jeune garçon, à peine la vingtaine, musclé, bronzé, un sourire qui réfléchissait le soleil même la nuit,... Toutes les filles espéraient pouvoir un jour sortir avec ce bel apollon. Il avait déjà couché avec la plupart des filles de la ville, sans jamais les rappeler. Il était littéralement fasciné par Belle. Contrairement aux gonzesses de passage, il la voulait juste pour lui et sortir avec. Il s'approcha donc de Belle et prit son air de charmeur accoudé au bar. Elle ne se retourna pas de son bouquin. Légèrement vexé mais toujours aussi sûr de lui, il l'accosta.

 

- Eh mamzelle ! Moi c'est Gaston, et quel est ton joli nom ?

 

Belle soupira en le voyant. Il lui parlait au moment le plus intéressant de son livre. Pour rester polie elle décida quand même de lui répondre.

 

- C'est Belle ...
- Belle ? Quel superbe nom, je m'en souviendrais cette fois ...
- Pardon ?
- Non rien, je t'offre mon phone, tu m'appelleras et on fera tout ce que tu voudras

 

Faire tout ce qu'elle voulait ? Belle songea à l'appeler pour lui demander de se pendre, ça devrait fonctionner, non ?

En dehors de toutes les pensées de Belle, les autres jeunes filles restaient sans voix et d'une jalousie maladive. Jamais Gaston n'avait laissé son numéro à une des meufs de passage. Il avait bien trop peur qu'elles s'accrochent en l'appelant toutes les 5 minutes...

Gaston se remit à parler.

 

- Franchement, une meuf aussi bonne que toi et un mec comme moi, ça ne peut qu'être bien !
- C'est ça ... J'dois y aller là ...

 

Belle parti rapidement sans demander son reste. Comment ce malotru pouvait lui parler de la sorte ? Comment osait-il se croire au-dessus des autres ? Elle savait que la ville regorgeait de personnes peu civilisées. Mais elle pensait tout de même que le statut de la femme soumise à n'importe quel homme était révolu. Il faut croire que non ! Elle retourna directement chez elle. Elle vivait dans un HLM avec son père. Lorsqu'elle arriva, son père était en train de confectionner une robe. En effet son père était styliste, principalement pour les robes de bal. Dans la ville tout le monde le prenait pour un fou car porter autre chose qu'un jogging adidas ou un jeans dans les chaussettes et une casquette à peine posée sur la tête était un sacrilège ! Comment pouvait-on consacrer sa vie à créer des vêtements dits 'classe' ?

Belle adorait son père. Depuis que sa mère était morte dans un accident de voiture, il avait toujours été là pour elle. Il avait abandonner son travail de vendeur téléphonique pour se consacrer uniquement à son rêve de devenir styliste et à sa chère fille.

Il devait participer, quelques jours plus tard à un défilé à Bruxelles. Il avait donc fort à faire pour le moment. Heureusement, Belle l'aidait du mieux qu'elle pouvait. Elle lui servait de modèle et disait son avis et les améliorations à apporter aux diverses robes.

Ils avaient aussi un gros chien. Un bulldog allemand du nom de Marcel. Il accompagnait le père de Belle partout.

Une semaine plus tard, le père de Belle allait donc au défilé. Il emmenait Marcel avec et les robes dans sa clio. Autant dire qu'il était un peu serré. Il laissait Belle toute seule à l'appart. Il n'aimait pas vraiment cela mais si il voulait vivre son rêve il le devait. En plus Belle avait l'âge maintenant de s'occuper d'elle-même. Il activa son GPS et s'en alla.

Partager cet article

Repost 0
Published by lalynx - dans Histoires
commenter cet article

commentaires

lalynx

Livres en cours

Livre en cours      

/

Jeu en cours 

Eternal Sonata

Série en cours

Fringe

voir tous les livres de la PAL en cliquant ici

Sites littéraires