Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 11:18

Bande dessinée dans un style étrange réalisé par Bryan Lee O'Malley, je vous présente aujourd'hui Scott Pilgrim, par la suite sorti en film

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/3/39/ScottPilgrim.jpg

résumé (par babelio) :

La vie de Scott Pilgrim est géniale. II a vingt-trois ans, il joue dans un groupe de rock, il est "entre deux boulots", et il sort avec une mignonne petite lycéenne. Tout est fabuleux jusqu'au moment où une livreuse en rollers nommée Ramona Flowers, sérieusement atomique et dangereusement trendy, commence à traverser ses rêves et à le croiser à des fêtes. Mais le chemin qui mène à Mlle Flowers n'est pas couvert de pétales de roses. Ses sept ex-petits amis maléfiques barrent la route du véritable bonheur de Scott. Pourra-t-il vaincre les méchants et gagner le coeur de cette fille sans chambouler intégralement sa précieuse petite vie?

http://i66.servimg.com/u/f66/11/06/75/63/scott-11.jpg

mon avis :

J'avais vu le film et j'ai donc tout naturellement commence à lire la bande dessinée (quoique j'y ai mis du temps ...). Bande dessinée qui raconte l'histoire de Scott Pilgrim, un peu loser jouant dans un groupe de rock et malgré tout meilleur combattant de la région. Il sort avec une lycéenne et vit avec son pote gay, Wallace. Jusqu'au jour où une fille qu'il voyait dans ses rêves arrive. Pour sortir avec, Scott doit vaincre ses 7 exs maléfiques (et de préférence quitter sa lycéenne mais allez lui dire)

 

Donc, une histoire assez loufoque à la base. Tout l'univers est entre un coté réel (mais légèrement extravagant...) et un autre coté déjanté et particulièrement improbable (mais on y croit !). Le style de dessin est assez particulier donc il faut un petit peu s'habituer pour que ça devienne plaisant à lire.

 

Les personnages ont tous un coté un peu décalé très appréciable. D'abord Scott est un loser mais on s'accroche quand même à lui. Son colloc, Wallace est assez fun. Gay, il arrive à voler les petits-amis des filles en un tour de main ... ou de langue (héhéhé), il n'est pas dénué d'humour non plus. La petite amie de Scott qui a 17 ans mais on dirait plutot qu'elle en a 15 tellement elle parait enfantine. Les autres membres du groupes, la soeur de scott et son copain, le premier ex maléfique qu'on rencontre dans ce premier livre (ça me prendrait du temps de parler de chacun individuellement) et enfin Ramona qui est assez étrange et parle de droles de sujet. Elle est agréable mais je ne me suis pas encore beaucoup attachée à elle.

http://fc04.deviantart.net/fs70/f/2010/197/5/d/SCOTT_PILGRIM_by_captainosaka.jpg

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique BD
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 16:39

Blacksad est une bande dessinée scénarisée par Juan Diaz Canales et dessinée par Juanjo Guarnido. Cette bande dessinée mets en scène les aventures d'un chat détective : John Blacksad

http://blog.lefigaro.fr/bd/blacksad-tome-1-quelque-part-entre-les-ombres-7968044.jpg

résumé :

"Parfois, quand j'entre dans mon bureau, j'ai l'impression de marcher dans les ruines d'une ancienne civilisation. Non à cause du désordre qui y règne, mais parce qe certainement cela ressemble aux vestiges de l'être civilisé que je fus jadis."

blacksad1.jpg

mon avis :

Une bande dessinée qui mets des animaux humanisés en scène me plait forcément. Encore plus quand le héros est un chat noir blasé (qui ressemble un peu au mien d'ailleurs) qui est detective. L'univers de Blacksad m'attirait depuis bien longtemps et j'ai enfin eu l'occasion de pouvoir le lire.

 

Pour raconter un peu l'histoire de ce premier tome, John Blacksad, un chat détective retrouve son amour d'antan, Natalia, mais morte chez elle. il décide de mener son enquête malgré les contestations de la police locale. Natalia, en tant qu'actrice, avait plusieurs admirateurs et amants qui en font autant de suspect dans l'affaire.

 

L'enquête est bien menée, uniquement par blacksad par rapport à ses souvenirs et à d'anciens amis qui lui servent aussi de témoins. On ressent les émotions de blacksad par ses pensées et ses mimiques faciales facilement remarquable. De plus, selon les sentiments de blacksad et le contexte, le dessinateur a glissé dans ses images des symboliques qui renforcent les sentiments et l'impression que la bande dessinée donne, ça m'a assez impressionnée je dois dire (voir dernière image de l'article pour un exemple). 

 

L'histoire est assez facile à comprendre au-delà de ça mais reste bien centrée pour les adultes, je me verrais mal laisser un enfant lire ça, le seul truc qui pourrait plaire sont les animaux qui peuplent ce monde. L'univers est assez noir en général, plus clair quand on voit les souvenirs de blacksad comme des moments plus heureux. Au point que par moment j'oubliais que la bd est en couleur et lorsqu'une couleur plus vive apparait ça attire tout de suite l'attention. Les animaux montrés correspondent souvent à leur personnalité (le chat solitaire, le berger allemand policier, le renard fourbe, le gorille boxeur, etc).

 

En bref, j'esperais une bonne bande dessinée et j'avais peur d'être déçue, au contraire c'était au-dela de mes esperances. J'ai été très agréablement surprise par cette bande dessinée même si je l'ai trouvée relativement courte, ceci dit la qualité de cette bd compense largement ce petit bémol.

blacksad2

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique BD
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 17:25

Freaks squeele est une bande dessinée alliant un style de comics américains et de manga japonais, le tout scénarisé et dessiné par Florent Maudoux.

http://3.bp.blogspot.com/_5IfPPKw8jaw/SCnG8oqhqGI/AAAAAAAAAEY/tiFCP7H6yis/s1600/couverture_FREAKS_mOdif.jpg

Résumé (selon bedetheque.com) :

A la faculté des Etudes Académiques des Héros, Chance, Xiong Mao et Ombre entament leur cursus. Ces trois nouveaus étudiants vont découvrir les joies de la vie universitaire, la concurrence sans pitié entre étudiants, les professeurs sadiques et le stress des examens. Une université pour apprendre à gérer son image et obtenir un permis de super héros : il fallait y penser

http://www.animeland.com/files/critiques/14583/FreaksSqueele1-planche.jpg

mon avis :

Freaks squeele est une bande dessinée sur une académie des héros, même si la plupart des étudiants ont plus l'air de super-vilains que de super-héros. Les 3 héros principaux ont plus des allures d'anti-héros et tentent d'avoir des points potables en groupe. Entre Chance toujours motivée, Xiong Mao particulièrement blasée et Ombre le loup assez timide les aventures s'annoncent haut en couleurs.

 

L'humour est complétement déjanté et décalé. L'image de marque et les médias sont très importants pour les héros et l'école fait n'importe quoi pour se faire remarquer par la télévision. Les élèves marchent dedans pour obtenir des points ce qui offre des situations complètement farfelues. 

 

On s'attache vite aux trois personnages principaux, même si ce sont un peu les loosers du coin. Ils ont de l'auto-dérision et tentent de réussir mal gré les difficultés. Les autres protagonistes ont, comme je l'ai déjà dit, plutot l'air de super-vilains. Ils ont tendances à essayer de diminuer les autres par tous les moyens pour obtenir des points et l'attention des médias. Certains sont quand même intérressants car ils ne savent pas très bien dans quel clan se placer (comme dans tout milieu scolaire). 

 

En bref, une agréable bande dessinée, dans un style qui change de d'habitude. Une histoire particulière, des personnages plus déjantés les uns que les autres. Freaks' squeele a tout pour plaire.

http://img91.imageshack.us/img91/1518/freaks1cm0.jpg

(cliquez pour voir en plus grand)

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique BD
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 14:16

Aujourd'hui je commence ma première critique de bande dessinée, sortez le champagne je vous prie. Je commence donc avec "Le retour à la Terre" une bande dessinée de Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet.

http://laboitealivres.free.fr/wp-content/2009/01/retouralaterrelemanu_larcenet.jpg

Résumé du tome 1 (selon le site de la Fnac) :

Si l'envie vous titille de quitter la ville pour la campagne, lisez d'abord Le retour à la terre...

Larcenet, lui, a tenté l'expérience pour de bon. Il trouve les gens du coin bizarres ("leurs tee-shirts ne portent aucune marque connue"), se met à chanter malgré lui comme Francis Cabrel et imprime des photos de fleurs avant d'aller vérifier dans les bois qu'elles correspondent bien à la réalité.... En 90 petites scènes d'une demi-page à la manière des premiers gags de Gaston Lagaffe, le scénariste Ferri raconte avec beaucoup d'humour, de tendresse et démotion la nouvelle vie au vert d'un citadin stressé

http://1.bp.blogspot.com/_fVHAlxQLSnc/S09ag7VWH4I/AAAAAAAAAVA/k4O9-tlPsOQ/s640/retour---la-terre2.jpg

mon avis :

La bande dessinée du retour de la terre raconte l'histoire d'un couple citadin qui décide d'aller vivre aux ravenelles au fin fond de la campagne. L'histoire est racontée par de petits gags d'une demi-page ou une entière qui ne se suivent pas forcément de manière linéaire mais qui font des rapports les uns aux autres.

 

Le style de dessin est assez simple mais agréable et l'histoire est vraiment amusante (surtout pour les personnes qui viennent de la ville à mon avis, ce qui n'est pas vraiment mon cas). Les personnages sont étranges et ont un caractère parfois étonnant, entre la vieille Mortemont (voir l'image au-dessus) qui est vraiment inquietante, monsieur Henri qui ne parle jamais, l'ancien maire qui vit en ermite, Speed le chat blasé, etc.

 

On suit principalement Manu dans l'histoire (un peu normal, c'est lui qui fait la bande dessinée) et ses aventures. On voit donc par ses yeux la rencontre des habitants et la façon de vivre bien différente à la campagne. On rencontre aussi ses amis, venus de la ville, qui ne comprennent pas comment ils font pour vivre dans un endroit perdu comme la campagne. 

 

J'ai apprécié l'humour et le coté véridique de la bande dessinée. Elle est accrochante et donne directement envie de lire la suite pour suivre les aventures de Manu et Mariette.

 

Donc, une chouette découverte, ce qui est assez rare dans les bandes dessinées que je lis moins.

http://jb.berland.free.fr/dotclear/public/BD/Num_riser0001.JPG

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique BD
commenter cet article

lalynx

Livres en cours

Livre en cours      

/

Jeu en cours 

Eternal Sonata

Série en cours

Fringe

voir tous les livres de la PAL en cliquant ici

Sites littéraires