Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 19:24

Switch girl est un manga qui a fait pas mal de succès à sa sortie, depuis il m'intrigue car l'histoire n'a pas l'air terrible et pourtant tout le monde trouve ça bien. Il a été écrit par Natsumi Aida qui s'est inspirée d'elle-même.

http://www.manga-news.com/public/images/series/switch-girl-01.jpg

Résumé (selon Babelio) :

Nika est une fille bien dans sa peau, belle, populaire et toujours de bonne humeur. Mais derrière cette façade trompeuse, la jeune fille cache une toute autre apparence qu’elle tente de garder secrète : dès qu’elle rentre chez elle, Nika se relâche et devient plus négligée. Mais un jour, un nouvel élève arrive au lycée et... ?!

http://www.manga-sanctuary.com/IMAGES_NEWS/Image/switchgirl_nikaON.jpg

Mon avis :

Switch Girl raconte l'histoire d'une lycéenne qui est très populaire dans son lycée mais une fois chez elle, elle se met en mode Off, se met en pyjama avec une coiffure aussi horrible qu'improbable et devient crade. Lorsque le manga est sorti et qu'il s'est fait connaître, je n'étais pas intéressée par l'histoire car ... Tout le monde fait ça, paraître bien en société et se relâcher au soir, ok pas à ce point là mais bon. Mais il y a certaines nuances, Nika ne veut vraiment pas que cela s'apprenne et que tout le monde pense qu'elle a plein de copains. Tout allait bien jusqu'au jour où un élève, Arata, arrive au lycée et découvre son secret.



Contrairement à mes attentes, j'ai bien aimé ce premier tome. C'est facile à lire, sans prise de tête et assez marrant. On se reconnaît aussi beaucoup dans les situations comme essayer de profiter à fond des promotions au supermarché. Il y a aussi des moments plus sérieux qui permettent d'avoir une consistance à l'histoire, toujours sans prise de tête.



Si il est facile à lire, il reste assez faiblard et superficiel. Ce n'est pas un manga que je vais lire pour la reflexion qu'il y a derrière et il est assez prévisible dans ce qu'il se passe. Si j'ai apprécié ce premier tome je ne suis pas lire les suivants, surtout qu'il y en a beaucoup. 5 ou 6 tomes ça va, une vingtaine ça devient beaucoup trop pour moi. J'en lirai quand même quelques uns.



En bref, un manga bien sympathique, parfait pour un moment de détente, surtout après cette période d'examens. Mais qui ne ravit pas mes attentes en matière de mangas. Le manga est sorti en drama, à voir donc.

http://3.bp.blogspot.com/-d85f444AsMg/UJJtuXqO9eI/AAAAAAAAD14/YX7eRYur3lo/s1600/switch+girl+1.jpg

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 14:16

Vampire knight est un manga réalisé par Matsuri Hino que j'ai lu dans le cadre du baby-challenge manga

http://data0.jeblog.fr/bibliotheque-d-aurore/perso/3%20-%20images%20livres/vampire%20knight%201.jpg

Résumé du tome :

À l'Académie Cross, internat réputé, la Night Class n'est composé que de beaux et brillants élèves. Mais derrière leur apparence de lycéens ordinaires, se cachent en réalité... des vampires !! Yûki et Zero sont tous deux des Gardiens, chargés de protéger ce secret. Yûki, convaincue q'une coexistence pacifique possible entre humains et vampires, prend son rôle très au sérieux... Alors que Zero nourrit une haine féroce contre ceux qu'il voit comme des monstres.

http://images-booknode.com/book_cover/2690/full/vampire-knight,-tome-16-2689602.jpg

Mon avis

Je me souviens avoir déjà commencé ce manga il y a bien longtemps, mais je l'avais abandonné au milieu car je n'avais pas aimé. Maintenant, 5 ans après, je retente l'expérience pour le baby-challenge, grâce au prêt d'une amie. Mon avis initial reste malgré tout inchangé.

 

Enfait, à mon gout, vampire knight à tous les défauts qu'on retrouve dans les mangas et la bit-lit regroupés. Des vampires assez pacifique qui accepte de vivre avec ce qui devrait être leur nourriture, et ne se nourrissent que de médicaments qui leur donne les propriétés du sang. Ces mêmes vampires qui n'ont rien de mieux à faire de leur éternité que d'aller à des cours (certes poussés mais quand même...). Toutes les filles sont amoureuses de ces "beaux et étranges élèves qui n'ont cours que le soir", au point que les garçons de la Day Class doivent se sentir vraiment lésé. Une héroïne qui ne sait pas trop où se placer et vit une histoire d'amour triangulaire entre un vampire et son meilleur ami. Quelqu'un qui déteste les vampires mais cache un terrible secret dont personne ne se doute. Et j'en passe des meilleures.

 

L'histoire manque de rebondissement, à vrai dire je n'ai pas compris l'intrigue. On suit Yûki et Zero qui doivent empêcher les humains de venir faire un petit coucou aux vampires. Excepté cela il n'y a pas d'histoire réelle. On suit les cours et les évènemens lycéens. Zero cache un secret qu'on découvre bien vite. Les vampires aussi mijotent quelque chose par rapport à Yûki mais ce n'est pas si intriguant. Les rares scènes d'actions sont stoppées bien vite par un bon samaritain humain ou vampire, et tout se règle facilement. De plus, c'est assez redondant car toutes les 10 pages on a droit à "La Night Class a un secret qu'ignorent les élèves de la Day Class... et c'est que ... la Night Class est réservée aux vampires", comme si on a oublié l'histoire entre temps.

 

Au niveau des personnages, il y en a peu que j'ai apprécié (toujours stéréotypés). Je dirais juste que j'ai bien apprecié un des vampires, Aïdo, qui a l'air d'avoir une personnalitée un peu plus recherchée même si il est mis en arrière plan (d'ailleurs je mets une image de lui pour cloturer).

 

En bref, c'est rare que j'ai un avis totalement négatif sur quelque chose mais ce manga est vraiment inintéressant à mon goût. L'intrigue aurait pû être intéressante si elle était mieux menée, plus sérieuse et plus logique. Ici, je ne vois qu'un manga adressé à un public de jeunes minettes en délire.

http://24.media.tumblr.com/tumblr_m52dv8mBqI1qepsaro3_500.jpg

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 15:54

J'ai commencé la série doubt dans le cadre du baby-challenge manga de livraddict. C'est une série de manga réalisés par Yoshiki Tonogai.

http://2.bp.blogspot.com/_G7jeL9ul1N0/TUWFo5IMfGI/AAAAAAAACWA/M9sFX9R4FZ4/s1600/doubt+1+couv+001.jpg

résumé du tome :

Rabbit doubt fait fureur au Japon : Dans ce jeu sur téléphone portable, des lapins doivent débusquer le loup qui se cache parmi eux. Quant au loup, il doit utiliser tous les subterfuges possibles pour semer la confusion dans le groupe et éliminer un par un tous ses adversaires...

Mais pour cinq fans du jeu, Rabbit doubt ne tarde pas à virer au cauchemar : ils se réveillent enfermés dans un bâtiment désaffecté avec, à leurs côtés, le corps d'une camarade assassinée. Tatoué sur la peau des adolescent, un mystérieux code-barres qui leur permet à chacun d'ouvrir une porte différente semble être leur seul espoir de salut. Pas de doute : un loup se cache bien parmis eux, et il leur faudra le démasquer avant d'être dévorés...

http://pausemedia.files.wordpress.com/2012/03/doubt_lapins_pendus.jpg

mon avis :

Un jeu et une histoire dans le style des dix petits nègres de d'Agatha Christie et le jeu du loup-garou assez répandu actuellement chez les plus jeunes. Le jeu se joue par telephone, chacun incarne un lapin mais l'un d'eux est en vérité un loup qui va tout faire pour mener les lapins à leur perte. Les autres doivent démasquer le loup avant de se faire manger. Un jour, cinq fans de ce jeu décident de rencontrer (et ajoutent une autre amie qui ne connait pas le jeu au passage) et de passer une journée ensemble. Mais cette journée tourne au drame quand ils sont enlevés et se réveillent dans un bâtiment désaffectés, l'une d'entre eux étant morte et accrochée au mur.

 

Je n'ai pas encore vraiment eu le temps de m'accrocher aux personnages sur ce premier tome. Mais je vais quand même faire un bref recapitulatif.

Le héros principal, Yû, est un garçon assez gentil, qui veut protéger son amie et qui n'a pas l'air doué dans ce jeu. Je n'en ai pas pensé grand chose. Il a l'air un peu paumé (ce qui est compréhensible)

Mitsuki, l'amie du héros qui ne joue pas au jeu à la base, est une passionée de justice. Elle est sympa, déboussolée par les évènements mais essaye de garder son sang-froid.

Rei est une jeune fille assez timide et gentille, qui veut juste aider les gens. Elle n'aime pas trop sortir. Je l'ai appréciée.

Eiji est un peu voyou et ne sait pas grader son sang-froid. Il se contente de s'énerver et ne sert pas à grand chose au final. (mais je ne pense pas qu'il soit loup, mais ce n'est que mon avis)

Haruka a l'air d'être la dragueuse de service avec une belle poitrine et tout ce qui va avec... Ceci dit elle reste cool malgré les évènements et garde la tête haute.

Hajime, étudiant en médecine, stoïque, blasé, calme est bien un personnage utile pour les autres mais je ne l'apprécie guère.

 

L'histoire est originale et accroche. On se retrouve plongé dedans à essayer de démêler le vrai du faux pour savoir qui est le loup, ce qui n'a pas l'air facile à deviner. Sur ce premier tome je suis encore un peu perdue mais je vais me faire un meilleur avis sur la suite. Par contre je l'ai trouvé assez erratique, dans le sens où on passe un peu trop vite d'une action à l'autre et je me suis perdue plusieurs fois. De la même manière, je ne sais pas toujours qui est en train de parler.

 

En bref, un manga un peu gore avec un synopsis original. J'attends de voir la suite pour me faire un avis un peu plus tranché car pour l'instant je suis assez mitigée et je ne sais pas vraiment quoi en penser.

http://a.n.g.e.l.u.s.1.free.fr/base_slim/Galerie/albums/Scans/Doubt/Doubt_Chap2_42.jpg

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 18:17

Pour la critique du tome 1, c'est ici

http://www.decitre.fr/gi/77/9782820302977FS.gif

résumé du tome :

Sei et ses compagnons luttent tant bien que mal pour survivre dans l'environnement sauvage et oppressant de l'île. Les liens entre eux se resserrent et, la mort prenant un nouveau visage, Sei commence à s'interroger sur le sens de son existence. Il décide de partir seul dans les montagnes, arc au poing, à la poursuite des cerfs et de réponses à ses questions.

http://www.heberger-image.fr/data/images/70032_suicide_island_chronique_2_.jpg

mon avis :

Ce second tome est principalement centré sur Sei car on le suit dans ses souvenirs et ensuite dans sa chasse au cerfs. On voit donc que très peu les autres membres de cette petite communauté. Comme Sei est seul, on en apprend peu sur l'île en tant que telle et sur la façon de survivre en groupe.

 

Par contre, on en apprend sur la manière de survivre seul. L'auteur a eu le soin de mettre selon les actions de Sei des explications sur ce qu'il fait et sur la manière de survivre seul dans un milieu hostile. On trouve des explications sur la fabrication d'un arc, sur la manière de faire un feu avec du bois vert, etc. J'ai trouvé ces parties très intérressantes.

 

En ce qui concerne plus l'histoire, j'ai apprécier qu'on puisse bien voir les états d'âmes du héros. Ceux-ci se développent et on assiste à des changements dans sa personnalité. On comprend mieux aussi cette envie de survivre de personnes qui ont essayés de se suicider. Il y a aussi une petite révélation qui sera plus approfondie au tome 3 à mon avis.

 

En bref, j'ai trouvé ce deuxième tome aussi bon voir meilleur que le premier. Cela me pousse bien à continuer cette série que je trouve plus adulte et réfléchi que beaucoup de mangas actuels.

http://i51.tinypic.com/oapseo.jpg

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 17:51

Peacemaker est un manga western réalisé par Ryouji Minagawa. J'avais décidé de l'acheter de le lire car j'en avais entendu parler et aussi parce que la couverture est dans une matière spéciale =D.

http://www.fant-asie.com/wp-content/uploads/2011/10/peace-maker-tome-1-Ryuji-Minagawa.jpg

Résumé du manga :

Hope Emerson, tireur d'exception, avait promis en recevant l'arme de son père sur son lit de mort de ne jamais en user contre son prochain.

Mais dans un monde où tout se dérègle, où les hommes jouent leur vie contre de quoi manger, quelle liberté lui reste-t-il ? Et le voici maintenant poursuivi par les Crimson executers, assassins redoutables et déchaînés, qui ne semblent vouloir lui laisser aucun répit.

http://ultimradio.com/cinema/wp-content/uploads/2011/11/peacemaker1.jpg

mon avis :

J'avais entendu de peacemaker sans avis particulier, ni bon ni mauvais, je ne savais donc pas du tout à quoi m'attendre. Je ne suis pas très western en général donc j'espérais que ce manga me plaise malgré tout et il y est parvenu même si le début est un peu lent.

 

Au début du livre, on se demande un peu où l'auteur veut nous emmener, on comprend tout mais rien ne semble réellement significatif. Des gens se battent en duel, un méchant-pas-beau arrive et provoque le champion du coin qui gagne mais le méchant triche, et finalement notre héros Hope Emerson le bat comme on ne s'y attendais (désolé pour ceux qui trouvent que c'est du spoiler, mais c'est au début et assez évident je ne le considère pas comme tel). Bon, d'accord mais quoi ? J'avais un peu du mal à saisir ce que l'auteur voulait mettre en place. Mais l'histoire avance et regroupe 3 personnages : Nicola, Hope et Kyle.

 

Si l'histoire a selon moi du mal à se mettre en route et est vague car chacun a ses petits secrets, une fois qu'elle est lancée elle devient réellement intéressante et je n'ai plus lever les yeux du manga jusqu'à la fin. Chaque personnage à sa personnalité et on la découvre de mieux en mieux au fur et à mesure des pages (à voir la suite dans les prochains tomes !) ce qui fait une sorte d'évolution. Le manga ne manque pas non plus d'humour. Il y a quand même pas mal d'action sans en devenir dénué de textes. Le scénario est quand même bien réalisé.

 

En bref, je suis agréablement surprise par ce manga qui a su me réjouir à partir de la moitié environ, et j'espere que les prochains tomes continueront sur cette lancée. J'essayerais de lire la suite sans trop tarder.

http://testivore.com/wp-content/uploads/2011/10/peacemaker03.jpg

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 11:33

Chi, une vie de chat est un manga de Konami Kanata qui devient assez connu en europe et étrangement en couleur. Il est pour les enfants mais plait aussi aux adultes.

http://www.glenatmanga.com/img/cata/02couv/9782723478380-G.jpg

Résumé du manga :

Que faire quand on est un mignon petit chatin et que d'un coup, on se retrouve tout seul ?

Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ?

Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! 

Du jardin public à la maison, des chaussures au véterinaire, des balles rebondissantes aux plantes d'appartement... La vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l'est encore plus ! Miaaaa...

http://3.bp.blogspot.com/_dZBCWfCSaQY/TUMUCJSbO5I/AAAAAAAAAro/Jc-X1DQe_Qk/s1600/P1020273.JPG

mon avis :

Chi, une vie de chat est un manga très agréable et rapide à lire. Les aventures de Chi et de sa famille adoptive sont amusantes et parfois assez réaliste (ceux qui possèdent un chat se reconnaitront tout de suite). J'ai juste trouver le début et quand Chi cherche sa maman un peu triste mais ça passe vite pour passer à des moments d'amusement et de joie.

 

J'ai apprécié le fait que Chi grandisse en même temps que le garçon de la famille, Yohei. Chi apprend de son coté les règles dans une vie de famille, et yohei grandit et apprend aussi ces règles mais adaptés aux humains. Ce qui fait qu'il y a une amitié naissante entre les deux qui devrait évoluer dans les prochains volumes. 

 

Ayant plusieurs chats chez moi, je reconnais aussi le comportement de Chi, ce qui rend le manga très amusant. Je pense que quelqu'un qui n'a jamais eu de chat devrait apprécier le manga aussi mais pas autant car il ne se reconnaitrait pas dans les situations.

 

Bref, une critique assez courte ici car je n'ai pas grand chose à dire mis à part que le manga est amusant et bien mené. Je pense que je lirais la suite d'ici peu de temps.

http://4.bp.blogspot.com/_dZBCWfCSaQY/TRs282XYFLI/AAAAAAAAAqY/PWA25apGTHs/s1600/P1020186.JPG

http://img151.imageshack.us/img151/3696/mangasg.png

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 17:42

holic est un manga de clamp que je lis dans le contexte du baby-challenge manga 2012

http://d8.img.v4.skyrock.net/d82/xxxholic/pics/92515869_small.jpg

résumé du manga (selon babelio) :

Kimihiro Watanuki est en apparence un adolescent comme les autres. Il est timide, pas très intelligent et plutôt maladroit, surtout avec les filles. C’est l’archétype du héros de shonen. Mais ce n’est vraiment qu’une apparence, en fait Wayanuki a des visions (le premier tome ne nous en dit pas plus à ce sujet).
 
Un jour, il entre malgré lui dans une maison. Là habite Yûko Ichihara, alias la sorcière des dimensions.
 
Cette femme aux pouvoirs occultes va lui proposer (imposer en réalité) un marché : il travaillera chez elle jusqu’à ce que le prix de son travail soit assez élevé ; alors Yûko réalisera son souhait le plus cher : elle le débarrassera de ses visions.
 
Réaliser les vœux, tel est le pouvoir de la sorcière des dimensions, encore faut-il lui payer son tribut… 

http://files.the-planet-of-mangas.webnode.com/200000394-d0c2bd1bc7/xxx%20holic_1.jpg

mon avis :

Malgré les echos positifs que j'ai reçu sur ce livre, je ne m'y était jamais plongée car je ne suis pas une grande fan de clamp. Si le style graphique est assez agréable (quoiqu'il y a trop de mouvement et je suis souvent perdue) généralement l'histoire me laisse de marbre. Je me suis quand même lancée pour le baby-challenge 2012 et voir si mon avis sur clamp allait changer.


Eh bien je dois avouer tout de suite que cette lecture ne m'a pas été spécialement passionnante et que je ne sais pas vraiment quoi dire au sujet de holic. L'histoire en elle-même est juste perturbante, pas vraiment intriguante, c'est sans queue ni tête. Ce n'est pas déjanté-sympathique comme je m'y attendais, si les personnages n'étaient pas cinglés je n'aurais pas continuer jusqu'à la fin du tome. Car en effet le plus interressant dans l'histoire n'est pas l'univers, le pourquoi du comment, le passé du personnage mais l'attitude des personnages en eux-mêmes.


En parlant des personnages, commençons du moins important dans le récit au plus important. Donc commençons les filles qui accompagnent la sorcière, Maru et Moro. Elles sont toutes joyeuses et ont l'air de s'amuser, on ne sait pas vraiment ce qu'elles font là non plus. Je les ai appréciées Ensuite le héros lui-même, Kimihiro Watanuki, qui, un peu comme le lecteur, est un peu perdu mais à une telle volonté de fer qu'il fait ce que lui demande la sorcière sans chercher plus d'explication. Il accepte facilement la situation même si il se pose encore quelques questions. Et enfin la sorcière elle-même qui est particulièrement cinglée et entourée de mystère. Elle est amusante car elle est particulièrement impulsive, on ne s'attend jamais à ce qu'elle va faire. Par contre j'étais ennuyée que pour certains mystères elle fasse comme si c'était inquiétant et elle explique 5 pages plus loin.


Sinon j'ai apprécier le fait qu'il y ait le point commun entre holic et tsubasa (je savais que la sorcière en question était la même mais je ne pensais pas retrouver la scène dedans) et donc le rapport entre les mangas de clamp.


En bref, je n'ai pas été convaincue par cette lecture mais j'en ai quand même apprécier certains passages. Je pense qu'il devrait plaire à d'autres car il y a de bonnes idées dedans mais pour moi ce n'est pas un succès.

http://img151.imageshack.us/img151/3696/mangasg.png

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 13:58

Suicide island est un manga de Kouji Mori que j'ai connu grâce à différentes critiques positives de blog, et la lignée n'est pas terminée. L'histoire d'un jeune homme qui après un suicide raté se retrouve sur une île sans loi avec d'autres suicidaires.

http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/cover/large/14/84/album-cover-large-14842.jpg

Résumé du manga :

"Si je ne peux pas mourir, je n'ai alors pas d'autre choix que de vivre"

Hospitalisé après une tentative de suicide, Sei se réveille sur une île coupée de la civilisation où la société japonaise exile les suicidaires récidivistes.
Avec ses compagnons, tous plus fragiles et torturés les uns que les autres, il va devoir se battre pour survivre dans cet environnement hostile, et trouver en lui-même la force de tenir bon, coûte que coûte.

http://dl01.mangashare.com/manga/Suicide-Island/005/001.jpg

mon avis :

 Suicide island est un manga très particulier. Si l'histoire est un peu déjà vue (des personnes sur une île sans aucune loi et qui savent qu'ils n'ont aucune chance d'en échapper), l'intrigue est bien menée et le coté psychologique de chaque individu assez étudié. Il y a une certaine contradiction entre le fait que les personnages ont voulu se suicider mais, sur cette île, ils luttent pour survivre. Ils ont chacun leur raison et veulent mourir comme ils l'ont décidé et pas en inconnu sur une île.

 

Ce que j'ai particulièrement apprécier dans ce manga est que chaque personnage a une psychologie étudiée et ils réagissent tous différemment. Certains se suicident, d'autres pètent un cable, d'autres encore souhaitent profiter qu'il n'y ai plus de loi pour faire du mal aux autres. Mais ils se reunissent en un groupe vaguement uni (on sent que le moindre problème casserait cette union) et coopèrent comme ils peuvent.

 

Le personnage principal, Sei, est un adolescent pas sur de lui et complètement perdu. Au départ il se contente de suivre la masse sans savoir pourquoi et finit par montrer une vraie personnalité et un désir de survie. Il se remet fort en question.

 

Le manga est réellement basé sur les questions de vie ou de mort. En lisant, j'arrivais à me poser des questions sur ce que moi je ferais dans cette situation. L'auteur réussit vraiment à nous immerger dans le tome en mettant un questionnement continuel. 

 

C'est donc un manga sérieux. La situation et la manière de réagir semble assez probable. Au vu de cela, je le déconseillerais aux âmes trop sensible. Ce n'est pas gore pour autant, il faut juste s'attendre à ce que ce ne soit pas tout rose. J'ai adoré son manga pour son réalisme et les questions qui tournent autour. Esperons que le second tome soit aussi bien que le premier !

http://www.culturellement-geek.com/img/screenshots/suicide-island-1.jpg

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 11:10

Maid Sama! est un manga écrit et dessiné par Hiro Fujiwara. L'histoire se passe dans un lycée devenu mixte récemment et comportant environ 80% de garçon, l'héroine de l'histoire est présidente du commité des délégués et est résolument décidée à ce que les filles fassent la loi.

http://www.pika.fr/new//sites/default/files/big_image_7359.jpg

Résumé du tome 1:

Le lycée Seika était autrefois un lycée réservé uniquement aux garçons. Misaki a été élue présidente des délégués des élèves et n'aspire qu'à protéger les filles qui sont "sauvagement" humiliées par les garçons. C'est une lutte au quotidien.

En dehors des cours, elle travaille dans un Maid Café, mais cette activité doit rester secrète. Malheureusement, comme on pouvait s'y attendre, elle ne le restera pas longtemps, car Usui, un brilliant élève de son lycée, tombe sur elle, par hasard. Il y a fort à craindre qu'elle ne puisse plus mener cette double vie en toute tranquillité ...

http://karlheinze.files.wordpress.com/2011/02/kaichou-wa-maid-sama-02-large-17.jpg

mon avis :

J'étais un peu dubitative en commençant ce manga prêté par une amie. En effet j'avais peur de tomber sur une oeuvre de féministe déluré qui ne souhaite que montrer la supériorité de la femme. Finalement, si l'héroine est en effet ce que je viens de décrire, le monde dans lequel elle vit l'oblige à se remettre en question.


Le personnage principal de l'histoire, Misaki, est donc une femme forte qui a une haine contre les garçons depuis que son père est partis les laissant elle, sa soeur et sa mère criblées de dettes. Elle est donc dans un lycée majoritairement masculin pour la facilité financière et travaille dans un Maid Café (un café où les serveuses appellent les clients 'maitres' et son habillées de manière assez sexy) pour aider sa mère. A coté de cela, elle travaille comme une folle au lycée entre ses révisions et son activité de déléguée, surtout qu'elle ne laisse rien faire aux garçons et refuse tout ce qu'ils proposent.


Le héros principal, Usui, découvre donc le secret de Misaki mais ne dit rien au reste du lycée et profitant vaguement de la situation pour se rapprocher d'elle.


L'histoire est bien ficelée et amusante. Ici l'héroine doit de temps en temps se remettre en question et change petit à petit (peut-être plus dans les tomes suivants ?) en acceptant les garçons tout en continuant à les detester et à faire sa loi. 


En bref, un manga agréable et rapide à lire mais certainement pas mon préféré. Si je lis les tomes suivants ce ne sera pas d'une attention soutenue.

http://data0.eklablog.fr/fyko/mod_article1615064_1.jpg?5426

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 14:54

En ce mardi 1er novembre j'ai décider de vous faire la critique d'un manga d'horreur ... Mh, non pas vraiment... Quartier lointain, oeuvre de Jirô Taniguchi n'est pas du tout de l'horreur mais un manga racontant l'histoire d'un homme qui va retomber dans son enfance...

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTRqb9eLTVbkYXAF8_bYLBTZoJDisQgikL_guZg-JUC5YraT700z_Dg8uceOw

Résumé du manga :

Ce jour d'avril 1998, un homme s'apprête à prendre le train pour rentrer chez lui, à Tôkyô. Il s'appelle Hiroshi. C'est un cadre d'entreprise comme le Japon en produit des milliers. La bouche légèrement pâteuse et la tête lourde - il a encore trop bu la veille lors d'un repas d'affaires - cet homme de 48 ans a rendez-vous avec son destin. Car le train qu'il prend n'est pas le bon : sans l'avoir fait exprès, il se retrouve à bord d'un express qui se dirige tout droit vers sa ville natale. A l'arrivée, avant de repartir à destination de Tôkyô, Hiroshi décide de faire un tour dans les rues où il a grandi, devenues méconnaissables. Dans le petit cimetière où est enterrée sa mère, il s'assoupit quelques minutes. Mais à son réveil, il constate avec une surprise mêlée d'effroi qu'il vient d'effectuer un bond dans le passé. il se trouve en effet projeté à l'époque de son adolescence, et doit désormais vivre dans l'enveloppe corporelle qui était la sienne à l'âge de 14 ans ! Mais ses souvenirs, sa mémoire e ses capacités intellectuelles sont restés ceux d'un homme de 48 ans... Hiroshi va alors revoir ses parents et ses amis d'école. Et bien qu'il craigne de bousculer sa propre histoire d'homme adulte et de "fausser l'avenir", il décide de comprendre enfin pourquoi son père est parti un jour loin de chez lui, abandonnant sa femme et ses deux enfants. En revivant ses quatorze ans, il ne va pas seulement épater ses copains en leur prédisant les évenements à venir. Plus fondamentalement, il va tenter d'infléchir le cours de son histoire familiale et découvrir que "l'enfant que nous avons été est toujours là, bien vivant tout au fond de nous ..."

http://www.google.be/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.buzz-litteraire.com/images/quartier-lointain-taniguchi1.jpg&sa=X&ei=If2vTo38L8u2hAeYm_CUDQ&ved=0CAwQ8wc4IQ&usg=AFQjCNF7bVVSqMy0TiiGdb3iTik1rLqrVQ

mon avis :

oeuvre incoutournable de tout lecteur de manga qui se respecte, prix du meilleur scénario par Angoulême en 2003 et même adapté en film, quartier lointain est un manga qu'il ne faut pas louper. Si pour vous manga rime avec histoires d'amours pleines de feuilles de cerisier, personnages aux étranges coiffures ou encore combats épiques, ici vous n'y êtes pas du tout. Une histoire originale, une intrigue qui ne cesse de faire réflechir à son propre passé et une envie de savoir ce qui va arriver est ce qui caractèrise le scénario.


L'histoire d'un homme qui se retrouve dans son passé est attachante, qui n'a jamais voulu changer les éléments de son passé pour s'assurer un meilleur avenir ? Particulièrement ici, Hiroshi, le héros, décide d'empêcher son père de partir dans son recommencement de la vie. Mais pour cela il se doit de comprendre pourquoi il voudrait partir. Si il est redevenu un enfant, il pense comme l'adulte qu'il est aujourd'hui, ce qui l'aide à mieux comprendre sa famille. Mais petit à petit on se rend aussi compte que le fait d'être jeune à nouveau le submerge un peu. Il se plait à faire des activités d'enfants de son âge.


Je n'ai pas spécialement aimé le héros. Un père de famille qui aime faire la tournée des bars le soir où lors de ses voyages d'affaires n'est pas très charismatique à mon gout. Mais, étrangement, c'est un peu ce qui fait le retour à l'enfance encore plus important. En effet, c'est en revoyant sa famille étant enfant qu'il se remet en question en tant que père au présent. 


Chaque personnage rencontré (enfin plutot retrouvé) par le héros à une personnalité propre et une psychologie différente. Ainsi on peut s'accrocher à tout le monde vu qu'ils sont très réalistes. On sait déjà ce qu'ils feront plus tard vu qu'Hiroshi s'en souvient mais on peut voir des craintes oubliées au fil du temps. Ces héros secondaires aident bien Hiroshi à s'épanouir dans sa vie d'adolescent et à ne pas sombrer dans des activités qu'il n'est pas censé avoir à son âge. 


En bref, un manga agréable à lire, mais face auquel il ne faut pas rester passif, c'est un moment de reflexion sur son propre destin d'une certaine façon. 

http://www.google.be/url?source=imglanding&ct=img&q=http://bd.casterman.com/docs/Contents/200/_photo.jpg&sa=X&ei=WgCwTrvVArOM4gTyz6yxAQ&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNE2brwiSwXBwDOiMsqmr2GsVJ44rw

Repost 0
Published by lalynx - dans Critique manga
commenter cet article

lalynx

Livres en cours

Livre en cours      

/

Jeu en cours 

Eternal Sonata

Série en cours

Fringe

voir tous les livres de la PAL en cliquant ici

Sites littéraires